Urgences de la pensée aujourd’hui : de la médecine à la politique | 2e rencontre annuelle PhilOfr | ENS | Paris | 7 juin 2023

Deuxième Rencontre annuelle PhilOfr : “Urgences de la pensée aujourd’hui : de la médecine à la politique”

Mercredi 7 juin 2023, 15h-19h, salle Celan, Ecole normale supérieure, 45 rue d’Ulm, 75005 Paris. Un pot amical, à partir de 19h, permettra de poursuivre les échanges.

Pour voir et écouter les communications d’Anne Simon, Frédéric Worms, Patrice Maniglier, Aurore Armand et Guillaume Le Blanc

Lors de la Première Rencontre PhilOfr en 2022, Anne Simon et  Frédéric Worms avaient interrogé le sens des activités de l’équipe, de la fondation du CIEPFC jusqu’à la création du carnet de recherche PhilOfr, en revenant d’une part sur les termes clefs du Centre international d’étude de la philosophie française contemporaine, d’autre part sur les trafics entre langage créatif et pensée philosophique, autour de la notion de « style de pensée » : https://philofr.hypotheses.org/1339.

Cette année, Frédéric Worms, Anne Simon, Jean-Marc Mouillie, Guillaume Le Blanc, Patrice Maniglier et Aurore Armand évoqueront le motif de l’urgence : Urgences de la pensée aujourd’hui : de la santé à la politique.

Nous aborderons également les chantiers en cours et à venir, et présenterons l’historique et les archives du CIEPFC sur le carnet PhilOfr.

Le temps résonne, du passé le plus ancien à notre présent le plus urgent… Nous remercions vivement l’artiste Bernard Moninot de nous avoir amicalement autorisés à utiliser une image de son œuvre Lumière fossile – Cordes à piano soudées avec collages de Pentacrines (Fossiles datant de 200 millions d’années) – 2019

 

 

 

 

Planche de “Lys de mer”, animaux pourvus d’un squelette articulé, par Ernst Haeckel, 1904


Le vierge, le vivace et le bel aujourd’hui


Va-t-il nous déchirer avec un coup d’aile ivre
Ce lac dur oublié que hante sous le givre
Le transparent glacier des vols qui n’ont pas fui !

Un cygne d’autrefois se souvient que c’est lui
Magnifique mais qui sans espoir se délivre
Pour n’avoir pas chanté la région où vivre
Quand du stérile hiver a resplendi l’ennui.

Tout son col secouera cette blanche agonie
Par l’espace infligée à l’oiseau qui le nie,
Mais non l’horreur du sol où le plumage est pris.

Fantôme qu’à ce lieu son pur éclat assigne,
Il s’immobilise au songe froid de mépris
Que vêt parmi l’exil inutile le Cygne.

Stéphane Mallarmé, Poésies, 1899


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
yanngoupil (25 mai 2023). Urgences de la pensée aujourd’hui : de la médecine à la politique | 2e rencontre annuelle PhilOfr | ENS | Paris | 7 juin 2023. PhilOfr. Consulté le 19 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/stq4


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search