Anne Simon | Vivant, nature, sauvage… : mots-mania et mots-tabous | Cerisy-la-Salle | 26 juin 2023


Anne SIMON : Vivant, nature, sauvage… : mots-mania ou mots-tabous ?

Cerisy-la-Salle, 26 juin 2023

Un lexique, défini comme l’ensemble des mots d’une langue, ne renvoie pas simplement à leurs sens actuels. Il est inscrit dans la durée, plus ou moins longue et mouvementée, toujours culturelle et politique. Les mots ont donc une histoire et racontent des histoires — dont témoignent les dictionnaires historiques. “Nature”, “naturalisme”, “sauvage”, “éléments”, “le vivant”, “environnement”, “règnes”, “bête”, “animaux”, “autre-qu’humain”, “plus-qu’humain”, “non-humain” sont quelques-uns des termes qui aujourd’hui maraudent ou s’imposent dans nos imaginaires. Certains sont devenus des mots-tabous, d’autres des mots-mana qui situent le locuteur dans telle ou telle contrée écologique et politique, et dans un certain rapport au présent, à la transmission, à la controverse, au formatage de la pensée ou à la reconceptualisation. On examinera ces enjeux en littérature, art de la syntaxe, des rythmes, du temps et des zones grises, qui insuffle de l’air et parfois des tornades au sein des théories les mieux ficelées.

Directrice de recherche au CNRS et professeure à l’ENS, Anne Simon est responsable du Centre international d’étude de la philosophie française contemporaine – PhilOfr (CNRS/ENS) et de son carnet de recherche PhilOfr, du Pôle Proust et du carnet Animots, dédié aux études animales littéraires et artistiques. Elle est l’autrice d’un essai de zoopoétique, Une bête entre les lignes (Wildproject, 2021) et la codirectrice du numéro “Zoopoétique” de la Revue des sciences humaines (2017). Elle a aussi publié quatre essais sur Proust.

 

Que peut la littérature pour les vivants ? [2023]


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
anthonydekhil (28 juin 2023). Anne Simon | Vivant, nature, sauvage… : mots-mania et mots-tabous | Cerisy-la-Salle | 26 juin 2023. PhilOfr. Consulté le 19 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/stqf


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search